Peut on emmener une cigarette électronique en avion ?

La cigarette électronique constitue pour certains une excellente alternative au tabac classique industriel. La vapoteuse (comme on l’appelle également) compte plusieurs adeptes et constitue pour certains le moyen d’abandonner pour de bon le tabagisme. Toutefois, elle n’en demeure pas moins addictive au point que certains consommateurs réclament le droit d’en utiliser lors de leurs voyages en avion. La rédaction vous en dit plus via cet article !

Le transport de liquides de cigarettes électroniques par avion

Sur ce premier point, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (abrégée en OACI) interdit n’importe quel transport des batteries de cigarettes électroniques en soute. Cela est bien évidemment valable pour les accus et cette mesure n’est pas là par hasard puisqu’elle est la conséquence de plusieurs incidents en relation avec la mise en tension des batteries de cigarettes électroniques dans les bagages. Toutefois, vous êtes autorisé à transporter la cigarette électronique (voire ses différents composants) en cabine. Dans ce cas-là, il est possible de remédier aux éventuels incidents même si la recharge des dispositifs est strictement interdite par l’OACI.

cigarette electronique avion

Passons à présent aux avis de l’IATA, qui est une organisation regroupant pas moins de 265 compagnies aériennes européennes. Elle stipule que les différents dispositifs (associés aux cigarettes électroniques) se doivent d’être protégés contre les activations et ne peuvent jamais être rechargés à bord de l’avion. Les batteries, quant à elles, doivent être stockées dans les bonnes conditions, voire dans un emballage isolant. Cela va de soi que leur transport doit se faire exclusivement en bagage cabine. Le transport de la cigarette électronique en avion doit également veiller à respecter d’autres règles qui sont parfois relatives au liquide.

  • Tout contenant doit être placé à l’intérieur d’un sac plastique.
  • Le contenant ne peut pas dépasser les 100 ml.
  • Le volume du sac quant à lui n’excédera pas 1 l.
  • Concernant les dimensions, elles sont de 20 x 20 cm au maximum.
  • Enfin, un seul sac en plastique par passager est autorisé.

Concernant le sac en plastique, celui-ci doit être transparent, mais aussi fermé. Ce sont des règles qui peuvent paraître particulièrement strictes, mais compte tenu du fait que la cigarette électronique en avion peut bel et bien présenter un danger, il est par conséquent logique de prendre l’ensemble des dispositifs nécessaires pour éviter tout désagrément et assurer la sécurité et le bien-être des passagers qui demeurent la priorité de toute compagnie aérienne.

Le vapotage à bord de l’avion

Maintenant que nous avons pu aborder la question du transport, qu’en est-il du vapotage à l’intérieur de l’avion ? Sachez que toute utilisation de la cigarette électronique à bord de l’engin est strictement interdite, et ce, à bord de la quasi-totalité des avions, toutes compagnies aériennes confondues. Le risque de déclenchement des détecteurs de fumée étant très élevé, il ne vous sera pas possible de vous livrer à l’une de vos activités favorites une fois dans les airs et il vous faudra donc vous armer de patience en attendant de regagner la terre ferme. Souvenez-vous donc que s’il est interdit de transporter les batteries en soute ou de vapoter dans l’avion, vous êtes en mesure d’effectuer le transport en cabine !

Le transport des e-liquides

Vous savez maintenant comment faire, pour transporter votre cigarette électronique à bord de l’avion et si vous avez l’autorisation de vapoter à bord. Et côté eliquide comment cela se passe ? Reste la question de savoir si vous pouvez avoir des recharges de eliquide sur vous ou en soute, et si tous les arômes sont autorisés. Est-ce pareil sur toutes les compagnies et arrivé sur votre lieu de destination ?

Concernant le transport de vos recharges de e liquide, vous pourrez les avoir avec vous en cabine, comme également les stocker en soute. Si vous décidez de les prendre avec vous dans votre bagage à main, le e-liquide devra subir les mêmes règles que pour le transport de vos cosmétiques. Ainsi votre eliquide devra :cigarette electronique avion

  • Être transporté dans un sac transparent
  • Le sac devra être fermé
  • La dimension du sac ne doit pas dépasser les 20 cm2.
  • Le volume ne doit pas être plus important que 1 litre au total et 100 ml pour chaque flacon. Mais vu que les flacons ont une contenance comprise entre 10 et 40 ml, cela vous laisse une marge plus que confortable. La seule exclusion sera donc pour les fioles de 120 ml, qui elles, seront obligées de voyager en soute.

Là où vous devrez être vigilant, c’est au niveau des fuites de liquide que vous les preniez avec vous ou que cela se trouve dans vos valises. En effet, sous l’effet de la différence des pressions au moment du décollage et de l’atterrissage, les e-liquides peuvent devenir bien plus liquides que d’ordinaire. Il est donc préférable de bien les envelopper dans un sac en plastique très hermétique pour ne pas détremper et tacher vos affaires. La fuite peut aussi concerner votre cigarette électronique, à moins que vous ne l’ayez vidée avant votre voyage. Si vous avez une cigarette électronique reconstructible, vous aurez peut-être besoin d’emporter avec vous votre matériel comme les pinces et tournevis pointus. Vous n’aurez alors pas le choix que de tout mettre en soute.

En ce qui concerne le vapotage à l’étranger, il est préférable de se renseigner à l’avance car certains pays les interdisent. C’est notamment le cas du Brésil et du Mexique si vous comptez partir en Amérique du Sud. D’autres pays les autorisent mais sous certaines conditions. Cela peut concerner la taille de la cigarette électronique ou encore la quantité de nicotine contenue dans les e-liquides. Le mieux à faire est de vous renseigner sur la législation de votre future destination avant de payer vos billets d’avion. Pensez également aux destinations ensoleillées car la chaleur ne fait pas bon ménage avec votre vapoteuse. Le fonctionnement de votre cigarette électronique peut être altérée, ainsi que le goût de votre eliquide, qui peut également être plus liquide.

Vous voilà maintenant au courant de toutes les règles et tout ce qui peut vous arriver avec votre cigarette électronique et vos recharges de e-liquide. Vous êtes donc au courant que vous devez vous renseigner avant même de réserver vos billets pour ne pas être pris au dépourvu.