Comment se déroule une contre-visite médicale ?

Quand vous demandez une contre visite médicale, c'est parce que vous êtes employeur et que vous doutez du bien-fondé de l'arrêt maladie d'un de vos salariés. Il faut savoir que le contre-visite médicale permet de lutter contre la fraude et de prévenir contre l'absentéisme au travail.

Lorsqu'un salarié est malade, son employeur est tenu de lui verser ses indemnités. Il faudra aussi le remplacer en faisant appel à un intérimaire. Sans oublier que pendant ce temps-là, c'est la production de l'entreprise qui est impactée. Vous l'aurez compris, les arrêts maladie coûtent très cher aux entreprises !

Une contre-visite médicale a toujours lieu pendant les heures de présence obligatoire à la maison. Ce sera donc soit le matin entre 9 et 11 heures, soit l'après-midi entre 14 et 16 heures. Il faut absolument que le salarié soit chez lui et accepte de faire entrer le médecin. À défaut, ce sera considéré comme une fraude. Une fois l'examen médical terminé, le médecin rédige un rapport qu'il remettra à l'employeur.

Quelles sont les conséquences d'une contre-visite médicale?

En cas de fraude constatée, autrement dit quand le salarié n'est pas malade, les conséquences sont nombreuses :
  • l'arrêt se termine immédiatement
  • le salarié est tenu de reprendre le travail au plus vite
  • en attendant, son employeur suspend le paiement de ses indemnités.
Par contre, si le salarié est vraiment malade, il reste en arrêt. À la fin, s'il est guéri, il reprendra la travail. Sinon, il retournera voir son médecin généraliste pour obtenir une prolongation de son arrêt de travail.